Publié : 23 décembre 2009

3e

Les propositions de cours, les artistes et les oeuvres vus en classe et les travaux des élèves.

Séquence 1 Structure-architecture

Par groupe de deux et en utilisant vingt pailles, les élèves devaient réaliser une structure la plus haute, la plus transparente et la plus stable possible.
A l’issu de ce premier travail, plusieurs œuvres appartenant à différents domaines (architecture, sculpture, dessin…) ont été présentées en relation avec ce travail sur la structure, l’équilibre et la transparence.

structures

Dans un second temps, à partir des photographies de leur structure, les élèves devaient s’inspirer de ses formes pour imaginer un projet d’architecture, en précisant par le dessin, la situation, les matériaux de couverture et la fonction de cette architecture.
Pour terminer, différents projets d’architecture très différents et parfois insolites, ont été présentés.

Séquence 2 Changer l’ordre des choses

Chaque élève a reçu une photographie représentant un homme au premier plan (il s’agit de Kurt Cobain, le chanteur du groupe Nirvana), et derrière lui une rue commerçante traversée par des voitures.
Il est demandé aux élèves de transformer l’image en changeant l’ordre des éléments dans l’image. Il s‘agit de travailler la composition de l’image, l’échelle des plans, la profondeur et la hiérarchie des éléments.

Séquence 3 « Couvrir recouvrir découvrir »

Il est demandé aux élèves de réaliser une composition mettant en évidence par des moyens plastiques principalement picturaux ces termes et leur relation (couvrir, recouvrir, découvrir) sur un format carré de 50 cm sur 50 cm.
Ce travail a permis de d’apprendre des termes de vocabulaire relatifs à la peinture et de découvrir un certain nombre de pratiques artistiques impliquant le corps dans la production.

peinture

Séquence 4 « Guernica »

Cette séquence qui s’inscrit dans l’enseignement devenu obligatoire de l’histoire de l’art au collège a débuté par l’analyse formelle, sémantique et histoire du célèbre tableau de Pablo Picasso intitulé Guernica, du nom de cette petite du nord de l’Espagne bombardée par l’aviation allemande en 1937.

A la suite de ce travail d’analyse, il a été demandé aux élèves de proposer aux élèves une nouvelle version de ce tableau : « Guernica version paix » sur un format raisin, en respectant les codes artistiques de l’œuvre de Picasso.
Le grand format a contraint les élèves à organiser les éléments de leur composition, àç s’impliquer physiquement dans leur travail et à expérimenter diverses opérations plastiques : agrandir, reporter, cadrer, simplifier, accentuer.
Pour terminer, afin de comprendre le mode opérationnel de Pablo Picasso, sa façon de simplifier les formes, l’œuvre présentant les douze états du taureau, réalisée par cet artiste a été présentée.

Séquence 5 « Changer la perception du collège »

Par groupes de deux, les élèves devaient imaginer et présenter un projet pour transformer la perception du collège après avoir choisi une des photographies proposées du collège (des espaces intérieurs et extérieurs). Ils devaient présenter sur un format raisin les différents aspects de leur projet.
A l’issu de ce travail qui à poser des problèmes relatifs à la communication graphique d’un projet et de représentation de l’espace, il a été présenté aux élèves des œuvres réalisées « in situ », c’est-à dire sur le site, en fonction d’un lieu ou d’un espace spécifique : les artistes ont découvert le travil de Georges rousse mais aussi les œuvres du Land Art.


Portfolio automatique :